Médiathèque de Bayeux

HISTORIQUE :

Le 23 germinal an II (12 avril 1794), la bibliothèque publique du district de Bayeux est établie par l'administration révolutionnaire. En confisquant les biens du clergé et des émigrés, les autorités doivent gérer environ 33 000 volumes, ainsi que des objets d'art et des antiquités. Simien Despréaux, ancien vicaire épiscopal, est le premier bibliothécaire à inventorier ces collections considérables.

Début du XIXe siècle, quelques restitutions de collections sont faites à leurs propriétaires légitimes. Mais la majeure partie des confiscations est conservée par les autorités. Le conservateur de la bibliothèque de Caen (M. Moysant) divise les acquisitions révolutionnaires en quatre parts: la plus importante est destinée à la ville de Caen, la seconde au séminaire diocésain, la troisième au chapitre de la Cathédrale, et enfin la quatrième à la ville de Bayeux. A partir de mars 1804, ces ouvrages sont conservés dans l'ancien monastère des Ursulines (correspond à l'actuelle école primaire Chartier).

En 1812, la municipalité décide du regroupement du patrimoine littéraire, artistique et scientifique dans l'hôtel de ville, établi dans l'ancien palais épiscopal de Bayeux.

En 1833, l'érudit Charles Edouard Lambert est nommé « conservateur de la bibliothèque publique, des diverses collections et objets d'art appartenant à la ville de Bayeux », parmi ceux-ci se trouve la Tapisserie.

En 1834, la bibliothèque compte 5000 volumes, mais ses collections vont s'accroitre très rapidement, notamment grâce aux dons.

En 1842, la bibliothèque et la Tapisserie s'installent dans un hôtel particulier qui avait servit d'hôtel de ville au XVIIIème siècle, sur la place du château (notre actuelle place De Gaulle).

En 1876, suite à un rapport élogieux de M. Baudrillat, inspecteur général des Bibliothèques de France, le ministre de l'Instruction publique décide d'envoyer une caisse de livres « comme témoignage de sa satisfaction ».

En 1880, la municipalité de Bayeux confie à l'Abbé J. Laffetay la charge de la bibliothèque. Ce dernier entreprend la rédaction du catalogue de la bibliothèque, commencé par Edouard Lambert. Il achèvera cette entreprise au bout de dix longues années.

En 1902, un musée est créé, mais la Tapisserie reste toujours dans les locaux et sous le contrôle de la bibliothèque.

Les collections s'accroissent grâce aux achats de la ville, aux dons et legs des bienfaiteurs et aux donations de livres faites par différents ministères. Les locaux deviennent très vite trop petits pour accueillir les collections et le public, de plus en plus nombreux. En avril 1913, le département, propriétaire de l'ancienne résidence du doyen du chapitre de la cathédrale, loue ce bâtiment à la municipalité, afin d'y installer la bibliothèque municipale de Bayeux et le musée de la Tapisserie.

Début des années 1930, une section jeunesse se met progressivement en place.

En 1936, un fonds de musique est créé grâce aux méthodes de chant, partitions et autres recueils légués, en 1936, par Madame Thibault du Manoir de Juaye.

INFORMATIONS :

Adresse : Centre Guillaume-le-Conquérant Rue aux Coqs - 14400 BAYEUX

Téléphone : 02 31 51 20 20

Télécopie : 02 31 51 20 21

Courriel : mediatheque@mairie-bayeux.fr

Heures d'ouverture :
Mardi : 14h00-18h00
Mercredi : 10h00-12h30 / 14h00-18h00
Jeudi : 14h00-18h00
Vendredi : 14h00-18h00
Samedi : 10h00-17h00 (du 1er juillet au 31 août : fermeture 12h30-14h00)

COLLECTIONS :

Fonds général : 122 800

Imprimés : 102 000

Supports audiovisuels : 20 800

Publications en série : 200
FOND(S) SPÉCIFIQUE(S) :

Tapisserie de Bayeux ; Charles de Gaulle

Télécharger